CHPM : Fermeture estivale des lits et gestion des lits.

Face à la pénurie de médecins au CHPM, une énième réorganisation des services a été mise en place avec des fermetures de lits et de services. Une prévision de tension a été réalisée concernant 7 services du MCO : cardiologie, médecine1, médecine2, onco-hémato, gastro, médecine gériatrique, pneumo. Dans l’éventualité de manque de lits en médecine, les patients en attente de lits de SSR iront dans les services de chirurgie.

La direction a mis l’accent sur la nécessité de trouver une solution afin de permettre une bonne fluidité des patients devant être hospitalisés depuis le service des urgences. Il doit y avoir une vingtaine de lits par jour de disponible pour l’accueil des patients à hospitaliser. De ce fait, le dispositif prévoit la mise en place d’une équipe mobile de deux ASHQ pour réaliser la réfection des deux lits libérés et ceci à partir du 3 juillet.

En claire, l’objectif est de réaliser au moins deux sorties par service afin de recevoir les entrés du service des urgences ce dès le matin pour l’ensemble de ces services. Ce qui va forcément engendrer une charge de travail supplémentaire à l’ensemble des équipes et modifier leur organisation de travail. Les agents des services devront-il prioriser les soins aux patients ou prendre en soins les patients des urgences ?

Face à cette présentation en instances, la direction nous a trouvé très pessimistes, mais comment ne pas l’être ? Ce sont encore les agents et les patients qui vont en faire les frais, une grande majorité de ces services sont déjà en tension. Ce projet ne doit pas être concentré que sur la charge de travail des ASHQ, quid des IDE et AS ? Et à ce jour, cette nouvelle organisation de travail n’a pas été présentée aux équipes.

A ce jour, dans de nombreux services les toilettes se terminent après 12 hrs, de nombreux agents ne peuvent se restaurer comme le prévoit la réglementation. En plus aujourd’hui, la catégorie IDE génère de nombreuses heures supplémentaires et cette réorganisation va automatiquement augmenter leur volume d’heure.

SUD Santé a dénoncé le montage de ce projet à la direction, le directeur de soins ne partage pas notre inquiétude. Pour lui, la charge de travail ne va pas augmenter en faisant deux sorties supplémentaires le matin. Il est difficile pour nous d’entendre cela, alors que nous remontons depuis des mois la charge de travail exponentiel de ces services. Par ailleurs et à notre demande, nous rappelons qu’une expertise a d’ailleurs lieu en ce moment sur une partie de ces services.

Le corps médical a-t-il été associé à l’élaboration de ce projet, sachant qu’actuellement leur visite se termine vers 13 hrs, pourront-ils s’occuper des entrées des urgences ? La communauté médicale adhère-t-elle à ce projet ?

Autant dire que cette organisation de travail va augmenter la charge de travail dans des mesures qui vont accroître un épuisement professionnel en cette période estivale et toujours compliquée au CHPM. Pour rappel à la direction, de nombreux agents n’ont que 15 jours de congés annuels pendant la période estivale.

Nous demandons au corps médical de soutenir les équipes paramédicales en boycottant ce projet.

Nous avons déposer un préavis de grève à compter du 3 juillet 2017.

Publié le 26 juin 2017
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi