Rejet massif de l’Ordre Infirmier par les infirmières !

Le 3 avril les 135.000 infirmières (sur un effectif total de 595.594) « inscrites » de gré ou de force à l’Ordre, étaient appelées à renouveler les conseillers ordinaux départementaux.

Seules 21,9% des inscrites ont participé au vote, ce qui est déjà un camouflet en soi.

Nous pouvons aujourd’hui sans aucun doute remettre en cause la légitimité d’un Ordre élu par seulement 4,59% de cette profession qu’il est censé représenter. De plus, le Code de la santé Publique prévoit entre 3 et 6 membres titulaires et autant de suppléants selon les départements, or dans de nombreux départements l’Ordre n’avait qu’un seul candidat à présenter !

La Fédération SUD Santé Sociaux exige que l’on mette fin à cette mascarade.

Lors d’une récente rencontre à la DGOS nous avons appris que le déficit cumulé de cette « officine » s’élevait à 44 millions d’euro.

Pour la fédération SUD Santé Sociaux il est temps de mettre un terme à ce gaspillage.

La Fédération SUD Santé Sociaux appelle Mme Touraine à prendre rapidement les dispositions qui s’imposent afin que les infirmières qui subissent des pressions au quotidien de la part de l’Ordre puissent enfin travailler dans la sérénité.

La Fédération SUD Santé Sociaux suspend sa participation au Haut Conseil des Professions Paramédicales.

A l’heure où l’intitulé « Santé » disparait du ministère de Marisol Touraine au lendemain de l’allocution du Président de la République qui proclamait « appliquer "un pacte de solidarité dont le deuxième « pilier », après l’éducation, sera la sécurité sociale avec la priorité donnée à la santé" » la fédération SUD Santé Sociaux s’interroge sur le signe donné par le gouvernement à travers cette disparition. La fédération SUD Santé Sociaux demande des actes vis-à-vis des Ordres professionnels.

Depuis des mois, le ministère garde au secret le rapport de la député Annie Le Houérou sur l’Ordre Infirmier, n’en laissant filtrer que de brèves allusions.

A plusieurs reprises, que ce soit le cabinet de l’ex ministre de la santé en la personne de Mme Eve Parier ou la Direction Générale de l’Offre de Soins en la personne de M Crémieux, le ministère affirme qu’il va prochainement légiférer pour rendre facultatif l’adhésion aux ordres paramédicaux. Or les actes du ministère prouvent exactement le contraire en publiant un arrêté le 10-mars-2014-, faisant obligation aux Infirmiers Sapeurs-Pompiers de disposer d’un numéro d’ordre OU d’un numéro RPPS qui contraint les ISP à adhérer à l’Ordre et d’un autre côté organise des élections à l’ordre le 3 avril.

Dans ces conditions la Fédération SUD Santé Sociaux annonce la suspension de sa participation au HCPP et appelle les autres organisations à en faire de même tant que la ministre de la « santé » n’aura pas reçu l’intersyndicale CFDT, CFTC, CGT, FO, SNICSFSU, SUD, UNSA.

Avec les autres organisations nous réitérons notre demande de rendez-vous à la Ministre et lui demandons d’exprimer clairement ses intentions sur l’avenir de l’ordre accompagnées d’actes concordants.

Publié le 13 mai 2014
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

titi